(Presque) Fameux : Rituel – Un / The Micronauts & Bosco – Hoochie Coochie EP

11/05/2012

« Rituel – Un / The Micronauts & Bosco – Hoochie Coochie EP » par Ndaref pour (Presque) Fameux !, 11 mai 2012 :

[…] The Micronauts est un de tes potes ? Purée, ça tombe bien ! Le gaillard a une actualité chargée et c’est cool que tu te proposes.

Et voilà comment, alors que le vendredi annonçait le dégoupillage hebdomadaire, Ndaref se retrouve face à des liens SoundCloud. On fait plus sexy comme soirée, mais il est obligé de la consacrer à Micronautics, le label que Totophe relance en 2012.

La première sortie est Un signé Rituel, soit l’association du nouvel meilleur ami de Ndaref avec Thomas Regnault (presque fameux sous le nom de Dew Town Mayor). D’emblée, notre courageux chroniqueur est pris de terreur à la lecture des termes deep house – nu disco qualifiant la musique, horreur que renforce leur longueur. Single Minds s’étire sur un interminable 9’09 quand Take It Easy angoisse avec ses 8’45, soit le temps à quelques groupes crust de graver une dizaine de délectables hymnes anticapitalistes. L’explication de telle durée se niche dans le positionnement même de Rituel : procurer de la danse aux foules et communier dans la transe. De fait, bien délicat d’apprécier ça à la maison, déplore Ndaref en vidant sa huitième cannette. L’idéal pour saisir toute la portée de ces œuvres serait de se retrouver dans un club édifié sur une île ensoleillée, fragmenté au Get-bière et entouré de danseurs sympathiques, souples et souriants. Le prodige est toutefois que Totophe et son pote réussissent si bien leur affaire que Ndaref clique plusieurs fois sur le lien de Single Minds, beaucoup moins Baléares cheap – club house balkanique – jingle talk show que Take It Easy.

http://soundcloud.com/rituel

Bref, Ndaref est plein de vibrations apaisantes et de houblon quand il passe à la seconde actualité de Micronautics. Il s’agit là de l’union de The Micronauts & Bosco qui avec le EP Hoochie Coochie déclinent cinq versions de la même chanson. Qualifié, selon l’argumentaire presse, d’electro – techno-acid, ce qui séduit immédiatement le plus pointilleux des journalistes, la chanson initiale est une bombe pour piste de danse. À la fois putassière, énergique et entêtante, elle accole essence pop, rythmique lourde et, effectivement, envolées acid. Magnifique, applaudit virtuellement Ndaref, qui bloque et rebloque sur le clip. Hormis le taf de Bosco seul, fort délectable, les autres relectures n’apportent que peu de choses à ce pur concentré de plaisir, qui doit sans doute être joué partout dans le monde. Même chez moi, réalise Ndaref en regardant son bureau peuchère et son pack de bières vide.

http://soundcloud.com/micronautics

Lire l’intégralité de cette chronique sur son site d’origine

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s