Sutra

22/06/2010

L’intégrale Sūtra, le groupe de Thomas Bourdeau et Patrick Vidal, sort ces jours-ci en digital (distribution Le Son du maquis/Believe). On retrouve leur premier album, « Suicide Sūtra » réalisé par Mirwais et sorti en 1998 sur Other (label anglais fondé par le groupe de deep house A Man Called Adam), augmenté de quelques inédits datant de la longue période de gestation de l’album et des remix commissionnés à l’époque pour la promo. Et on découvre leur second album, « Sūtra 2 », réalisé au début des années 2000 et resté largement inédit à ce jour. Ce second album est complété de remix et de maquettes. J’apparais sur certains des titres réédités aujourd’hui ; en voici l’histoire :

On ne présente plus Patrick Vidal, chanteur de Marie et les garçons, groupe punk no wave lyonnais de la fin des années 70. Si John Cale réalise leur deuxième single (« Re-Bop – Attitudes », Ze 1979), des pointures de la disco underground participent à « Divorce » l’album que le groupe, devenu Garçons après le départ de la batteuse Marie Girard, enregistre à New York la même année. Pour les spécialistes citons Chris Wiltshire (Class Action, Musique), Mary Seymour (Musique) ou Ramona Brooks aux chœurs, Savarese au mix, Jimmy Young aux drums, Milton Cardona aux percus et Bob Blank derrière la console. L’album sonne comme un hybride rock-dance music osé qui préfigure la scène Madchester 10 ans avant. On pense aux Happy Mondays, les excès chimiques et éthyliques en moins. Other ne s’y trompera pas en rééditant le disque en 1997 dans la foulée de la sortie du premier Sūtra.

Dans les années 80 Patrick devient brièvement chanteur d’Octobre, le groupe des ex-musiciens de Marquis de sade, le temps de l’album « Paolino Parc » en 1983. Il commence au même moment sa carrière de DJ par les Bains Douches où il sera résident pendant 3 ans. Octobre splitte, devient Senso, puis Patrick se lance dans une carrière solo qui aboutira à la sortie de l’album « Histoires d’aventures » sur New Rose en 1990 (ces premières années sont racontées en détail ici par un journaliste de Jukebox Magazine ; apparemment la disco n’est pas son truc…). Incidemment sort la même année sur le même label le premier album solo de Mirwais. Mais ils ne se connaissent pas encore.

Je rencontre Patrick peu de temps avant. Christophe Conte (futur journaliste aux Inrocks) lui a demandé de produire Olga Volga, le duo synthpop que nous avons formé (il chante, je fais la guitare et les programmations). Je connais Christophe depuis nos années de fac d’art pendant lesquelles, drôle de coïncidence, il édite « Seppuku » le fanzine plus ou moins officiel de Taxi Girl (le premier groupe de Mirwais…). Bien sûr notre musique est très influencée par la leur. Et par New Order et Kraftwerk. Mais j’ai commencé à bosser pour me payer mon premier sampler, et c’est le moment ou la house, la techno et le garage arrivent en Europe. Mon esprit est ailleurs… Un an plus tard, à la rentrée 89, je recroise Patrick par hasard au rayon imports vinyl du Virgin Mégastore des Champs. Visiblement on est intéressé par les mêmes disques. On décide alors de former Discotique qui mélangera house et rock. Patrick m’initie à la disco underground, la vraie. Celle qui commence avec le Philadelphia Sound et sa caisse claire syncopée, source d’inspiration majeure de la house de Chicago. Celle qui explose à New York avec les divas disco et les labels Salsoul, West End et Prelude, sur-samplée par la house new-yorkaise, italienne et anglaise. Celle qui est jouée par Larry Levan au Paradise Garage qui donnera son nom au garage de Newark.

Nous enregistrons en 1990 le maxi « Sexe », première référence du premier label techno français, Rave Age Records, monté par l’ex-punk alternatif Manu Casana (c’est aussi l’organisateur des premières raves ici). Parmi les quatre versions un remix par Alphabet, alias Jerry Bouthier et Éric Rocherie. Nous placerons ensuite un morceau, « Love Dub », sur la compil « Respect For France » sortie en 1992 sur Fnac Music Dance Division (le label que dirigeait Éric Morand avant de fonder F Communications). Parallèlement j’aide Patrick pour la suite de ses aventures solo, moins dancefloor que Discotique. En novembre 90, je suis sur scène à ses côtés lors d’un mini-concert au Kremlin-Bicêtre pour les 10 ans de New Rose. Puis peu après au Rex Club. Il est abordé ce soir-là par Les Claques de velours, un groupe de rock nantais qui reprend sur scène des titres de Marie et les garçons. En s’installant à Paris, le groupe devient le duo Les Claques 2 velours (Christophe Bormans — guitare — et Thomas Bourdeau — basse). Nous finissons par tous travailler ensemble. Bien sûr aucun label français n’est intéressé. Je mettrai plus tard quelques témoignages de ces collaborations croisées sur la compil « Rocker’s Delight – The Rock Sound Of Darkest Paris », sortie en 2002 sur Quatermass (la branche electro du label belge de référence Sub Rosa).

Les Claques 2 velours ayant définitivement splitté, Patrick et Thomas forment Sūtra et se remettent à composer. C’est à ce moment que je commence à devenir hot en Angleterre avec mes projets Nature (deep house), Impulsion (hard house) et The Micronauts (trip house). Je n’ai plus autant de temps qu’avant. Je suggère un passage de relais à Mirwais pour la réal et les programmations. J’ai toujours été fan de sa musique. Matthieu Ballet alias Dr. Love, avec qui j’ai fait quelques morceaux trip hop et quelques remix, me l’a présenté. Mirwais est au creux de la vague et se remet doucement à l’électronique. Je lui fais écouter les dernières nouveautés ainsi que mes propres prods. Il a installé son matos au dernier étage de Studio Plus, un complexe de studio de répétition et d’enregistrement. Précisément là où Patrick a l’habitude de répéter. Et c’est à deux pas de mon appart de la rue Oberkampf. Tout s’emboîte parfaitement. Les Sūtra et Mirwais se rencontrent puis passent l’année 97 à enregistrer « Suicide Sūtra ». C’est un album radical et avant-gardiste, qui permet à Mirwais d’expérimenter les sons et les techniques qu’il utilisera ensuite pour son deuxième album solo (« Production », Naïve 2000) et pour les trois albums de Madonna auxquels il participera. Je n’interviens que sur deux morceaux issus de ces sessions. L’un, « Landing (Parts 1 & 2) », est sur l’album et sur plusieurs compils (deux versions antérieures sont parmi les bonus qui accompagnent cette réédition). L’autre, « Victime », ne figurera que sur quelques compils, dont la Rocker’s Delight (et se retrouve aujourd’hui lui aussi parmi les bonus de cette réédition).

En 2000 Sūtra se remet à l’ouvrage et réalise avec d’autres artistes le second album, sobrement intitulé « Sūtra 2 ». À l’exception du morceau avec Miss Honey Dijon sorti en white et de deux autres titres mixés par Patrick sur la compil « Têtu Vol. 1 », celui-ci est inédit. Parmi les bonus tracks, une version de « A Winter Morning In NY » que Patrick et moi avions enregistrée en 1991 avec les Claques 2 velours (cette même version se trouve sur la compil Rocker’s Delight).

Track listing (les commentaires sont recopiés depuis la présentation presse) :

« SUICIDE SŪTRA »

1- Réfléchir la lumière
2- Touch The Water
3- Tricky Situation
4- Victime (Violent)
5- V.T.L.
6- Landing (Parts 1 & 2)
7- La Brûlure du bruit
8- Dog Food
9- Victime (Mad)
10- Suicide Sūtra
11- Victime (Nothing)

Bonus tracks :
12- DJ
Sorti sur la compilation Trainspotting. Le talent de Mirwais à l’état brut. Les premiers pas décisifs du futur producteur de Madonna vers le dancefloor. Un remix gonflé à bloc, violent et obsédant… Du son noir et froid d’Henry Rollins vers une house éclatante à l’énergie pure.
13- Landing 76
Le tout premier morceau de Sūtra. Sur la base d’une boucle jazzy répétitive de la Beat Generation, arrivent guitares, textes en cut-up de Patrick Vidal et rythmiques house. Un morceau rare et particulièrement novateur. De Burroughs au dancefloor… Guitare d’Éric Fitoussi, ex-Marie et les Garçons, et programmation de Christophe Monier. Le morceau sera revisité par Mirwais dans l’album de Sūtra.
14- Victime
Arrangé par Christophe Monier, ce morceau froid dégage une puissance rarement imaginée, le texte de Patrick Vidal en ressort plus cinglant encore.
15- Tricky Situation (Roberto Mello Remix)
16- Dog Food (Superstars Of Rock Remix)
17- Landing (Nature Instrumental)
Avant le passage du producteur Mirwais pour la version définitive de l’album de Sūtra, Christophe Monier avait délivré une version house du morceau.

« SŪTRA 2 »

1- We Have A Miracle
Version réalisée avec le duo anglais A Man Called Adam, pionnier de l’acid jazz, de la house balearic et de la chill out music (Sally Rodgers — chant — et Steve Jones — basse et claviers).
2- Vous ne saurez jamais
Dub hypnotique avec la voix de La Bourette, poète glamour et trash.
3- A Winter Morning In NY,
Version avec Jenny Bel’Air, figure underground de la nuit parisienne.
4- Thank You For Shopping Today
Réinterprétation musicale d’un texte extrait du roman de Louis-Marie Jourdain : « Pop ».
5- Las alas de tus suenos
Julian Demoraga, interprète espagnol, chante sur ce morceau épuré.
6- Love/NotLove
7- Music/Life
Dance track scandé par Miss Honey Dijon, DJ New-Yorkaise.
8- Music/Life (Blaze & Timmy Regisford Remix)
Le premier d’une série de trois remix par Timmy Regisford dans la tradition deep house new-yorkaise, avec des vocaux additionnels de Blaze.
9- Contort Yourself
Reprise du morceau fétiche de James Chance, avec James Chance lui-même et les membres originaux des Contortions. Enregistrement à New York en 2002.

Bonus tracks :
10- Contort Yourself (Adamsky Remix)
11- A Winter Morning In NY (Adamsky Remix)
12- Music/Life (Blaze & Timmy Regisford Remix)
13- A Winter Morning In NY (Discotique 1991 Version)
Première version de Christophe Monier.
14- Music/Life (Blaze & Timmy Regisford Remix – Long Version)
15- Vous ne saurez jamais (Instrumental)
16- We Have A Miracle (Instrumental)
17- Winter Morning (Demo)
Maquette originale du morceau.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s