Héros

13/05/2010

Arié Alimi, 33 ans, jeune avocat au barreau de Paris, a choisi Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis) pour s’attaquer à l’« état d’exception » des cités difficiles en conduisant un combat judiciaire contre les « violences policières ». « Le gouvernement défend la tolérance zéro vis-à-vis de la délinquance. Nous allons appliquer la tolérance zéro par rapport aux violences et aux opérations illégales », explique l’avocat, qui a grandi à La Courneuve et à Sarcelles. […]

« Pour chaque débordement policier, il y aura une réaction juridique. C’est aussi un moyen d’éviter les réponses violentes de type « caillassages ». Si les plus jeunes savent qu’il existe des recours juridiques efficaces, ils passeront moins souvent à l’acte. »

(d’après L. Br. dans Le Monde nº 20311 vendredi 14 mai 2010)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s